• Rigaut en rigoles


    Un trente décembre en déshérence
    Apparaît vers deux heures
    Ce silence hostile aux yeux
    Montaigne/Louis-Le-Grand en impasses figées
    La Baule et l'Artillerie pour horizon déclinant
    Puis fait front en Lorraine
    Les idées sombres à l'affût
    Fausse armistice posée sur l'épaule
    Battant d'un coeur résolument démobilisé
    Il sera sérieux
    Et même brillant sujet
    Drieu en reflet sur la Côte Basque
    Lune de fiel à Palm Beach
    Héroïne et vie clinique
    Un six novembre il visera l'absence
    Une saveur de mortalité aux tempes
    Et cette détonation opaque et rapide
    Pour testament inhérent

    « Ataraxie rieuseLa mort comme réparation »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 20 Juillet 2007 à 09:44
    Oui.
    J'aime votre style.
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    2
    Mercredi 18 Novembre 2009 à 15:11
    visite amicale
    Bonjour Thomas, cela fait un bail que je n'ai pas eut de tes nouvelles depuis que tu a quitté myspace et ta plume bien trempé nous manque énormément; j'espère que tout vas pour le mieux pour toi. moi je viens de vivre l'enfer en traversant le tropique du cancer mais je remonte la pente cela vas beaucoup mieux je te salut de ma cordiale Sympathie.en attendant l'Aube au plaisir de te lire. @+ jimmy
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :