• Objet et ressac

     Je suis un être mort
    Oui
    Maintenant je suis un objet
    Sans visibilité
    Froid et dur
    Porté par l'Atrocité du recommencement
    En tourbillon gris
    Je m'éxécute via la ronde des mirages
    En tournures somnambules
    Débris de voeux mal assemblés
    Morceau par morceau
    Tous se perdent
    Les uns après les autres
    En rangs frêles
    Plongés dans l'effacé
    Au loin, des rires, des murmures de désirs
    Mais aucun qui ne porte jusqu'ici
    Et je regarde au dehors
    Le femme jouer sur le rivage
    Nouer des sensations avec le ressac
    J'entends s'ébruiter son existence
    Comme un rêve distancié
    Mais je suis un être mort
    Oui
    Maintenant je suis un objet

    « Nus et glacésLe grand retournement »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 18 Mai 2007 à 21:31
    perso
    je trouve ça poignant, heureuse découverte de ton blog
    2
    Vendredi 18 Mai 2007 à 21:44
    **
    Merci Miss.
    3
    k.
    Dimanche 27 Mai 2007 à 11:17
    belle illustration.
    Le silence est mon meilleur ami_ennemi. J’ai suturé mes lèvres, Brûlé mes cordes vocales, Percé mes tympans. Je n’ai pas souffert.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :