• La mort comme réparation

    « La mort est la grande leçon infligée par le cours des choses à la volonté de vivre, et plus intimement encore à l'égoïsme qui en est un élément essentiel ; on peut la concevoir comme un châtiment de notre existence (I). C'est la rupture douloureuse du nœud que la génération avait formé avec volupté, c'est la destruction violente, due à la pénétration d'une force externe, de l'erreur fondamentale de notre être : c'est la grande désillusion. Nous sommes au fond quelque chose qui ne devrait pas être ;"

    Arthur Schopenhauer

    « Rigaut en rigolesA brûle-pourpoint »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Juillet 2007 à 01:52
    ...
    merci pout ton com ! c tres touchant ! ton blog est magnifique !! ce que tu écris aussi ! biz
    2
    Jeudi 19 Juillet 2007 à 11:39
    Merci,
    de votre passage Ex Nihilo, mais surtout de m'avoir permise de découvrir votre univers chargé de belles écritures. Un blog sublime et qui mérite d'être connu!! merci encore. Excellente journée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :