• L'écriture des ombres

     

    L'écriture des ombres

    Dessinait sur son visage

    Le halo de mots tus

     

     

    --------------------------------------------------------

     

    L'Indénoué fiché au dehors

    Reçoit la glace du monde

    Imprescriptible travail du temps

    Qui hache le solide

    Bouquet rayonnant de ravins

    En silence des rigueurs font branches

    Détonant un homme se relâche

    La mesure des paumes fait la ronde

    Pesant sur l'arête de toitures vigoureuses

    Enchâssées au coeur de l'humus constellé de reliquats oubliés

    Cendre de mots

    Portant un remuement ombrageux

    Accélérant l'expiration des gouffres

    L'être de la suffocation

    Ouvre une cavité d'arrière-monde

    Soulevée d'absence

    Se retourne la disloquation

    Enfouie en Poche d'ombre convulsive

    Non-vie tombée de nerfs écrasés

    ++++++++++++++++

     

     

    Réinfectation de la lumière

    Via les bruissements de la multitude

    Poussant vers l'extinction des signes

    Captation des abris

    Du chez Soi

    Suffocation qui se dresse

    Creusant les visages coulés dans le résigné

    Ainsi le flasque advient

    Encave les chairs

    Faille d'où bave l'auge du productif

    Prisme des quantités gravées aux fronts

    L'ontique tourne en cercles de sang

    Subsistance induite par la destruction des viandes conscientes

    Souffle de poumons dilatés par l'oubli de l'étant

    « Cible émouvanteL'objectivité faible de l'information »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :