• Disney.


    Vit le chaos
    Les torts et les bouches avides
    Des poumons sombres et froids
    Rien n'échappe à l'atrocité de la fusion
    Des fausses âmes sœurs
    Qui n'ont jamais existé
    Toute échappée
    Sombrant vers les embûches
    Cependant que s'épanche un ciel humide et zébré
    En attente que se pointe l'inouï
    Qui va avec le jour
    Comment interdire le flétrissement
    Et les eaux usagées des relations finissantes
    Raclures de la peur qui flottent
    Dans la vallée des poisons
    Tenir en échec le glas
    Préparer un feu de Bengale
    Se refaire une face quantique
    Sous le grand œuvre des soirs éteints
    Hors de prix
    L'écartèlement des passe passe
    Se déploie putride et résolu

    Disney
    Nous mangeons des gaufres mal réchauffées
    Goût de brique
    Et dans les reins l'irrésolu  qui sape
    A l'ombre de miniatures divines
    Et nous allons crever ailleurs
    Après une belle crémaillère
    Et deux plongeons dans les abysses
    D'un tsunami télévisé

    ++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++++


    De la lumière
    Et des forts qui écrasent et survivent
    De la volonté
    Et des mouches qui se collent aux plaies
    De la nuit
    Et des cœurs anémiés
    De la connaissance
    Et des viols à l'arrière de façades repeintes
    La joie qui s'étale pour les simples
    Dans des contrées incestueuses
    Des fillettes avalées par des océans ricanant

    Et des foules traquant sans fin
    Le mécréant et les distractions
    En attendant d'être mis sous pierre

    Là où les désirs enfin s'éclipsent
    Dans les yeux de leurs visiteurs
    Elévation qui saigne et singe
    La pluie injecte un peu de répit
    Des couleurs rehaussées
    Avant que le silence enténébré ne gagne
    L'or d'un nouveau-né

    La violence et la contrainte
    Pour règles fallacieuses
    Couteau d'innocence pour appât
    Jeu pipé et captivant
    Où l'on finit vomissant et suffocant

    De la lumière
    Et deux trois tours qui s'effondrent
    On refait le manège

    De la volonté
    Et des mouches qui se collent aux plaies

     

    « Fragments de l'anomieHors du conditionné »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :