• Ataraxie rieuse

    Ataraxie rieuse
    Virginité des mues
    Au bord de mondes factices
    Cercle de vie qui fait floc floc
    A la lumière d'un contrecoup
    Les voiles se déchirent
    La pure vacuité se révèle
    En une giclée d'aube délavée
    Viens voir ce nulle part
    Qui sauve de tout
    Viens m'étreindre et te consoler
    Auprès de l'infondé
    « Succo écoute le chant des oiseauxRigaut en rigoles »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 19 Juillet 2007 à 10:54
    ataraxie rieuse
    Votre goût de l'oxymoron me laisse pantoise... j'aime le tressage de vos mots, c'est indéfinissable. Je vais m'y promener plus avant. Je vous remercie de votre visite et du poème que vous avez dévidé derrière le fil de ma "romance astrale"... mais rien de vous ? Je ne sais pas si vous êtes arrivé chez moi par hasard, en tout cas vous vous êtes enfui et j'ai ramassé votre pantoufle de vair. Je vous la rapporte et souhaiterais engager un échange car vous avez piqué ma curiosité. Mon mail est sur mon blog. Belle journée à vous. Ligeia
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :